Duo des Cabanes de Mauguio 2009 14km400

Publié le par ZAKKARRI


Course magnifiquement organisée par le Cap Melgueil. De bons échos m'étaient d'ailleurs donnés par un coureur du club : Olivier.
Il nous a donné quelques bons tuyaux, et ce fût un plaisir de le croiser à quelques reprises.
 
Ce cr est magistralement rédigé par Cédric, mon coéquipier, avec qui j'ai eu le plus grand plaisir à courir ce duo et de nous retrouver ensemble sur le podium !



  

Les kenyans de l'ASSP à l'assaut des cabanes de l'Or.

En ce dimanche 8 février 2009, une course sympa et atypique nous attend en pays héraultais (une fois n'est pas coutume).
Pour la 3ème fois consécutive, je suis inscrit au duo des cabanes de Mauguio : une course en contre la montre qui se court à deux (le but étant de finir et de courir ensemble) sur 14,4 kms au bord de l'étang de l'Or sur des sentiers sauvages, entre terre et eau.

Mon partenaire habituel m'ayant lâché (sans rancune Marco ;-)) , je reçois le concours de mon ami Steve, complice de club à l'ASSP Vergèze qui viendra compléter le duo nommé pour l'occasion « les kenyans de l'ASSP » histoire de faire monter la pression.
Nous avons annoncé sur  le bulletin d'inscription un chrono prévisionnel de 58 minutes, ce qui nous vaudra de partir dans les tous derniers suivis de prêts par les cadors du peloton.

Ma préparation fut écourtée en raison d'une gastro doublée d'une grippe 2 semaines avant le départ et d'une météo exécrable qui ne m'a accordé que 3 sorties les 3 jours précédant la course ( 1 série de VMA de 18x200m le jeudi et 2 footings légers de 35 minutes le samedi et de 25 minutes le samedi).

Sachant que cette épreuve n'est qu'une étape avant le 10 kms de la Grande Motte, j'ai tout de même envie de répondre présent d'autant plus que mon compagnon de route est remonté comme une pendule et affuté comme un kenyans fort de son joli chrono à Langlade le week end précédent.





Après avoir regardé les inscriptions, je me rend compte que si les temps annoncés par les uns et par les autres sont réalistes un podium en Catégorie Sénior Homme est envisageable.

Rendez vous est donc pris avec Steve vers 10 heures pour récupérer le dossard et s'échauffer en mettant au point notre stratégie de course, sachant que notre départ est prévu à 11h29.
Arrivé sur place, on nous précise que le parcours sera modifié par rapport aux intempéries de la semaine mais que la distance prévue est respectée (A noter le gros travail du CAP Melgueil qui organise de main de maitre cette épreuve et qui au dernier moment trouve un parcours de repli malgré tous les tracas que l'on imagine. Plus d'un aurait annulé, eux ils gardent le sourire. MERCI ET BRAVO !!!!).

Après un bon échauffement, nous nous rendons compte qu'un invité surprise aura son mot à dire dans notre couple du jour : le vent et ses bouffées qui sont une calamité pour le coureur à pied).

Mais tout le monde est logé à la même enseigne et c'est bien la seule chose que les organisateurs ne peuvent contenir : on fera avec . 

 

  Vers 11h29 le speaker nous attend en chambre d'appel.
« Dossard 260  : les kenyans de l'ASS..P..TTT »
 « de l'ASSP Vergèze » lui rappelons nous en souriant.
« Ah Perrier, bonne course c'est parti ».

Et nous nous élançons le vent dans le dos pour parcourir le 1er kilo en 16 km/h (un peu vite peut être).
La première partie se passe bien sur un rythme assez élevé et nous croisons les duos qui sont sur le retour et qui souffre du vent de face.  




Nous doublons assez rapidement le duo qui nous a précédé de 30s au départ et qui a décidé de ne pas s'accrocher.
Vers le 3ème km , c'est le duo parti 30s après nous qui nous avale (Luc Martin et Rémy Thomas : les « Compères » pour l'occasion) , Luc nous proposant de prendre leur aspiration (c'est sympa mais c'est pas le jeu et de toute façon ils sont trop vite et finirons second de la course).
Jusqu'au 5ème kilomètre , ça déroule et nous arrivons au premier ravito où s'opère un demi tour réglementaire pour prendre le parcours dans l'autre sens , le vent de face.

Et c'est là que ça se corse, je n'ai plus de sensations et pioche pour m'accrocher à Steve qui prend tous les relais. Les quelques tentatives de relances sont douloureuses et la moyenne baisse.
Dès cet instant je sais que je vais finir au mental bien aidé par mon collègue qui fait le travail.
Malgré les encouragements des bénévoles et de Bernard (un collègue de boulot) planté au balisage vers le 9ème km , rien n'y fait, c'est un jour sans.




Je m'accroche comme un mort de faim à la foulée de Steve : « ah il a de l'allure le kenyan »
Nous repassons vers le stade de départ pour repartir faire une boucle d'environ 4 kms.
C'est vers le 11ème kilomètre que reviennent sur nous les BUZZ BROTHERS : duo composé de Florent PIBOU et de Michael BOUCHEMIT qui nous passent comme des avions en nous encourageant très gentiment .


 

Nous faisons de même (les encouragements pas l'aspiration style Formule 1).

Michaël a l'air de souffrir et produit son effort sous les consignes appuyées de Florent.
Steve tente alors une relance pour se tester face à ses 2 grands messieurs de la course à pied : il veut faire un couple à 3 et me laisser sur le bord ou quoi ?
Je m'accroche quand même et pioche dans les réserves qu'il me reste.   


 

Nous arrivons alors au ravito des huitres qui permet aux plus gourmands de se sustenter, un verre d'eau me suffira. Et c'est parti pour les 2 derniers kms. Un petit coup de cul figure la dernière difficulté et nous ramène sur la route direction le stade.
Lucy (la femme de mon ami Bernard) est là pour contenir les véhicules désireux de passer coute que coute et m'encourage à ne pas lâcher.

Notre entrée dans le stade arrive enfin et on enquille un dernier sprint de 400m pour finir côte à côte en 57mn09s.Le chrono officiel nous ajoutera 10s (c'est pas grave). 




Content du devoir accompli, nous partons au ravitaillement d'arrivée et à la douche (froide mais réparatrice) avant  de nous rendre à la salle où a lieu le repas d'après course.

Une petite bière en guise d'apéro et un casse croute nous font patienter en attendant les résultats. 



  

 Au final nous ferons 11 ème au scratch et notre 3ème place en senior homme nous vaut une montée sur le podium pour une 1ère place SH hors scratch.

Très content de partager ce moment avec Steve , nous recevons un joli trophée qui fera la joie de mon fils, ainsi qu'un coffret de vin qui fera la joie de son papa ! 



Merci à Steve pour son aide tout au long de la course et pour son amitié qui vaut toutes les coupes.
Merci au cap Melgueil pour son organisation, sa bonne humeur et son amour de la course à pied et particulièrement à Francine.
Merci à Lucy, Bernard et à tous les bénévoles pour leurs encouragements.

A l'an prochain avec plaisir mais si possible sans le vent ...
 

Commenter cet article

D.Taya2 19/02/2009 19:34

Oui, VEDAS était là, en nombre et en force !
Nous on a fait un chrono de fous. Joël était très très en forme, les 5 premiers km à 17 à l'heure. J'ai même été obligé de lui demander de ralentir tellement ça allait vite! Pour ma première course de l'année après 6 semaines sans compétition, je m'en souviendrais !!
En tout cas ça m'a dérouillé pour le dimanche suivant à Gruissan.

Merci pour ce récit et bravo pour le podium.

A+ sur une course.

McFly 14/02/2009 15:05

Je me doutais que votre duo était taillé pour le podium, et pourtant il y avait de la concurrence.
En tout cas c'est bien joué. Perso, j'en voudrais souvent des jours sans comme ça !

ch'ti-seb 12/02/2009 20:44

encore un grand bravo les kenyans!
a +

le solitaire 12/02/2009 20:10

Bravo Zak (et à ton binome)pour ton parcours sur cette course originale, et merci pour ce CR très vivant.

Le président 12/02/2009 20:08

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la feuille morte.

Paul Verlaine

En ce dimanche matin à Mauguio, votre duo n'étais pas comme cette feuille morte qu'emporte le vent mauvais de Paul Verlaine. Vous ne pouviez pas être cette feuille car vous étiez vous-même le vent...
Bravo à vous deux pour ce superbe podium dans la catégorie reine.

Le président