Fontaine champion de France de course en montagne

Publié le par ZAKKARRI

Les résultats ici


Fontaine est immense


MONTAGNE - Il ne fait jamais de bruit Raymond Fontaine. Jamais un mot plus que haut que l'autre. Le garçon est trop modeste pour "se la raconter" ou prendre la grosse tête. Et pourtant... Le coureur de Petite Ile est en train de se forger un immense palmarès. Il a décroché hier matin dans les Pyrénées son septième titre national en course de montagne, le deuxième d'affilée chez les seniors. Une performance de très haut vol tant la discipline explose en France et voit le niveau de son élite augmenter chaque année. "Un titre de champion de France, c'est toujours génial. Je savoure... J'ai conscience de laisser une trace dans l'histoire de ma discipline. Et ça, c'est une immense fierté", reconnait-il. A Luchon et sur un parcours tout en montée tel qu'il les aime, Raymond Fontaine faisait figure de favori. Restait à confirmer face à une impressionnante concurrence plus dense encore à chaque édition. Cela ne l'a pas empêché de courir exactement comme il le fait lors de ses rares sorties sur nos sentiers. En patron ! Au menu : 10 kilomètres et 1190 mètres de dénivélé positif dans un parcours en sous-bois et de larges sentiers forestiers sans difficulté technique jusqu'au plateau de Super Bagnères à 1800 mètres d'altitude. Et Fontaine n'a laissé à personne le soin de mener l'allure. Même sur le petit kilomètre de plat sur le bitume en hors d'oeuvre. Il raconte : "Au départ, je n'ai pas beaucoup hésité. Je me suis rapidement mis en tête de la course. C'est parti assez vite et en entrant sur le sentier, il n'y avait plus que deux ou trois coureurs derrière moi. Après le troisième kilomètre, j'ai creusé un écart plus net. Je me suis retrouvé seul. A partir de là, il fallait que je gère. Je suis monté à mon ryhtme, sans trop me mettre dans le rouge. J'ai contrôlé les écarts". Raconté comme ça, ça parait simple. Dans les faits, c'est un sacré tour de force. Le Réunionnais relègue la concurrence à près d'une minute. En 56'59'', il devance Emmanuel Meyssat (57'45''), un cador métropolitain grand animateur du début de saison et Said Jandai (57'54''). "Cette année, j'ai eu encore un plus de marge sur mes adversaires. C'est le signe que j'étais vraiment bien préparé. Je me sentais fort", sourit-il.


La conquête de l'Europe

Titré, Raymond Fontaine assure aussi sa sélection sous le maillot bleu pour les prochaines grandes échéances internationales. Il s'impose comme le chef de file de l'équipe de France de course de montagne. Et sa performance pyrénénne va forcément lui donner de l'appétit. Prochain grand rendez-vous : le championnat d'Europe en juillet en Autriche. Dans les Alpes, le profil sera quasi identique. De la montée, de la montée et encore de la montée. Il sourit : "Oui, ça donne des idées... Il faut maintenant que je récupère bien de ces championnats de France. L'échéance européenne va arriver très vite". En septembre, il mettra ensuite le cap sur l'Italie pour les championnats du monde. Ces mêmes trophées mondiaux qu'il avait remporté en 1998 chez les juniors sur les pentes du Dimitile à l'Entre-Deux. C'est un peu là que tout avait commencé.


Source : clicanoo.com L.G

Publié dans DU NEWS EN ATHLE

Commenter cet article