Aubameyang, le Usain Bolt du Losc

Publié le par ZAKKARRI

aubame 2010-03-19 à 10.46.36



Au Domaine de Luchin, tous les joueurs ont un surnom. Mais Pierre-Emerick Aubameyang en a même deux. «Le premier, c'est Aubama. Le deuxième, c'est Usain Bolt.

J'ai connu des joueurs qui allaient vite. Mais par rapport à lui, il n'y a pas photo», explique Rio Mavuba, le capitaine. «Grégory Dupont [le préparateur physique] m'a dit que je valais 10''9, voire 10''8 sur 100m», explique l'attaquant gabonais. A titre de comparaison, c'est un temps qui lui aurait valu une place en finale des derniers championnats de France de la discipline. Le test, avec pointes et départ dans les starting-blocks, est d'ailleurs prévu pour bientôt.

L'an passé, à Dijon, c'est même en mimant le roi du sprint qu'Aubameyang fêtait ses buts. Ce potentiel ne surprend pas forcément les spécialistes. «Il y a beaucoup de talents de l'athlé qui passent par le foot», explique Renaud Longuèvre, le coach de Ladji Doucouré. La future perle du sprint français, Teddy Tinmar, a d'ailleurs été refusée au centre d'entraînement du Losc.

Pour être au niveau des meilleurs, il faut une bonne dose de travail. «Déjà, la vitesse augmente le risque de blessure. Ensuite, le footeux n'a pas appris à courir: il se relève beaucoup plus vite, il lève les yeux et doit maîtriser le ballon», explique Longuèvre. Pour lui, il faut un an et demi pour emmener quelqu'un qui n'a jamais fait de sprint aux championnats du monde. S'il veut se reconvertir, Pierre-Emerick Aubameyang devra donc être patient.


Source : News.yahoo.com

Publié dans INSOLITES ET VARIES

Commenter cet article