Bruno Heubi Impressions du coureur de (grand) fond

Publié le par ZAKKARRI

0000398727heubi09


Bruno Heubi a eu les honneurs de la presse spécialisée, en l'occurrence, le magazine américain Runner's World (version française).

« C'est un immense honneur que de figurer aux côtés d'athlètes aussi prestigieux que Usan Bolt ou Kenenisa Bekele, mais aussi une reconnaissance pour la discipline. Cette saison 2009 marque un cap dans ma carrière de coureur à pied. Retrouver l'équipe de France de 24 heures m'a permis de garder le contact avec le haut niveau mais j'avais aussi soif de défis moins « cadrés » et l'Intégrale de Riquet m'a offert cette aventure. »

Courir a toujours été, pour lui, une activité aussi naturelle que de manger, boire, dormir, dès sa prime jeunesse, adolescent en foulant les pistes synthétiques des compétitions FFA, puis très vite, sur la route. Ensuite, c'est l'enchaînement et la montée en puissance des distances, allant de pair avec l'amélioration des performances… 33' au 10 km, 1 h 11 au semi-marathon, 2 h 31 au marathon, 6 h 51 aux 100 km, 242 km sur 24 heures…

« Aujourd'hui, je cours autant pour la performance que pour la nécessité absolue que j'ai de cette respiration dans ma journée. » Et l'année 2009 n'est pas en reste, avec une 9e place au championnat du monde des 24 heures, deux mois plus tard, une 2e place aux 240 km du Riquet couverts en 28 h 30. Trente-sept ans après sa première licence FFA, Bruno Heubi continue d'apprendre et de relever de nouveaux défis. Ce qui ne l'empêche pas d'afficher un certain militantisme, « en souhaitant mettre l'effort physique au service de celles et ceux qui se trouvent injustement diminués physiquement ».


Source : lunion.presse.fr

Publié dans INSOLITES ET VARIES

Commenter cet article

Campet Pascal 19/12/2009 10:09


A propos de Bruno Heubi qui est un gars formidable il a édité un superbe ouvrage de course à pied:"courir longtemps" qui est vraiment complet(conseils,plans d'entrainement etc).Bonne année sportive
à tous.Pascal.


dam-s.run 17/12/2009 20:24


"Bruno ! Pourquoi tu cours ?
- parce que je n'ai pas le choix"